1 juin 2017 Jade Lc 4Comment

Il y a quelques semaines en écoutant une émission, un chiffre m’a interpelé.

Seulement 10% des femmes dans le monde se trouveraient belles.

Les études varient entre 3% et 19% pour autant ce chiffre est alarmant. Peut-être que je suis la seule à avoir été choquée, mais je ne comprends pas. Cet article concerne les femmes mais aussi les hommes !

Ca va vous faire sûrement sourire, ou vous agacez, mais comment peut-on se trouver « moche ». D’ailleurs revenons sur ce terme: moche. D’un point de vue logique, nous naissons d’une telle manière, avec un corps certes que certains n’aiment pas, mais pourtant il est là. Et il n’est pas là pour quelques semaines, il est là pour toute une vie, pour toujours. Ne serait-ce pas alors mieux de l’aimer tel qu’il est sachant que nous allons le traîner toute notre vie ?

Je ne parlerais pas dans cet article de l’image que renvoient les réseaux sociaux sur le modèle d’une femme et d’un homme parfait. Non. Il y a déjà bien assez d’articles, de sondages sur ce sujet. Sachant que j’ai réalisé une étude sur ce sujet avec des amies à moi dans le cadre d’un cours et je ne souhaite pas remettre le nez là-dedans (du moins pas tout de suite). Nous sommes conscientes de l’image de la femme et de l’homme parfait relayée par les réseaux, et surtout que cela ne représente pas la vraie vie.

Bref, moi ce qui m’interpelle le plus, surtout que malgré cette prise de conscience, ces jeunes femmes (principalement) continuent à suivre sur Instagram, Facebook, etc, tout ces mannequins avec une plastique parfaite, mais surtout refaite. Je ne citerais pas de nom car le but de cet article n’est pas de pointer du doigt une ou des personnes publiques, mais plutôt de se remettre en question soi-même. Nous sommes toutes conscientes que cette plastique de « rêve » (je dis bien de rêve entre guillemets car chacun a sa propre définition du beau) est le fruit de nombreuses heures de labeurs dans le cadre de leur travail de mannequin, mais également la suite de nombreuses chirurgies. De plus, rabaisser les autres en les pointant du doigt pour se réassurer est je trouve un signe de faiblesse. Et si ces personnes voyaient que je les citais dans un article ? Comment seraient leurs réactions ? Voilà pourquoi la priorité dans cet article sera de parler de toi. Pas des autres. Juste toi !

Pourquoi cette auto-flagellation et cette culpabilisation ?

Pour moi une fille jolie, c’est une fille qui se sent bien dans sa peau, une fille qui s’aime malgré ses qualités et ses défauts. Et ce n’est pas de l’hypocrisie croyez moi, c’est le défaut qui m’horripile le plus. Je ne dirais pas que se dévaloriser est typiquement féminin car ce serait faux et surtout très sexiste, mais j’ai rencontré peu d’hommes vraiment complexés par leurs physiques. Il est fort possible que les hommes en ont autant que les femmes mais n’en parlent moins, c’est une idée que je creuserais sûrement dans ma future profession…

Pourquoi ne pas s’aimer tout simplement ?

« Je ne m’aime pas »

Le nombre de fois où j’ai entendu des jeunes filles/femmes parlaient de leurs complexes et attendant en retour que les autres personnes qui les entourent parlent également de leurs complexes pour se réassurer…  Et souvent on me pose cette question « Et toi, qu’est-ce que tu n’aimes pas chez toi ? » Ou encore la question gênante « Est-ce que tu te trouves jolie ? ». Mais… Comment peut-on poser cette question ? Et généralement la réponse que je donne n’est pas celle attendue. Je réponds toujours: Oui je me trouve jolie. Je ne suis pas parfaite, je ne suis pas la plus jolie, mais je ne peux pas dire que je suis moche, c’est horrible. Je m’aime comme je suis. Et tu devrais t’aimer aussi comme tu es.

Alors bon, je vous avoue que lorsque je ne connais pas très bien la personne en face de moi, je passe pour une personne narcissique. Et on se demande beaucoup « C’est qui celle-là? »

Est-ce narcissique que de s’aimer tel que l’on est ?

Pour rappel, je suis en étude de psychologie donc non ce n’est pas narcissique. Mais c’est surprenant de répondre ainsi. Malheureusement on s’attarde beaucoup trop sur les points négatifs de notre apparence plutôt que de voir le positif. Quand est-ce que vous vous êtes regardé(e) dans un miroir et vous vous êtes dit: Je suis beau/belle ? Je vous laisse le temps de chercher…

Alors évidemment, chacun a ses objectifs et ses idéaux et le plus basique de tous: j’aimerais perdre du poids, avoir des abdos…

Si vous ne vous sentez pas bien dans votre peau à cause de kilos en trop, bien sûr qu’il sera difficile de s’accepter tel que l’on est. Mais pourquoi ? Parce que c’est ce que nous sommes devenus et non pas ce que nous sommes réellement. Mais posez-vous la question, l’apparence à laquelle je veux ressembler, est-ce que vraiment mon propre désir ? (un désir atteignable par ailleurs), ou est-ce que je veux ressembler à ça dans le but de ressembler à un tel ?

J’ai pris l’exemple du poids parce qu’il revient énormément, mais la beauté et les critères s’appliquent à bien d’autres domaines. En se donnant des objectifs inatteignables on finit par détester son propre corps et se sentir enfermer dans celui-ci. Bien sûr que moi-même j’ai déjà remis mon apparence en question, mais il faut être réaliste. Par exemple, si je mesure 1m60, rêver de faire 1m80 est-ce vraiment réaliste? Les rêves ne relèvent pas toujours un désir que l’on veut réalisable,  mais ils peuvent entraîner des complexes. Vous savez, il est plus difficile de s’aimer que de se cacher derrière des complexes. Cette idée me rend tellement triste. S’assumer ne devrait pas être réservé aux plus courageux. S’assumer devrait être l’affaire de tous, et ça dès le plus jeune âge.

Si vous pouvez changer certaines de vos caractéristiques physiques, faites le (je parle notamment du poids). Mais faites-le vraiment, pas juste je me créer des complexes, je veux devenir ainsi, mais je ne mets rien en oeuvre pour changer.

Si vous ne pouvez pas changer vos caractéristiques physiques (votre taille par exemple) il ne vous reste plus qu’à vous aimer tel que vous êtes. La chose est pour autant plus facile à dire qu’à faire, parfois nous subissons notre physique, certaines maladies nous donnent cette apparence que nous n’acceptons pas, qui ne nous ressemblent pas. Mais il faut malgré tout passer outre et s’aimer, tout simplement parce que nous n’avons pas le choix. La nature, les gênes voire Dieu pour certains nous a faits ainsi. A nous de nous accepter.

S’aimer tel que l’on est c’est tellement mieux. Les complexes pour certains vous empêchent de vivre.

Quand on y pense, un complexe (donc une idée) nous empêche de vivre. C’est pas aberrant ça?

Autre chose, on connaît tous cette phrase de Sartre « L’enfer c’est les autres ». Et bien oui, l’enfer c’est nous. Quand j’entends « Dis moi que je suis plus beau/belle qu’elle/que lui » ça m’attriste beaucoup. Premièrement pour la personne qui se remet en question, qui cherche à ce que je la rassure alors que si elle avait assez de confiance en elle, elle ne me poserait pas cette question (d’ailleurs totalement rhétorique, jamais personne ne répondra: Ah non elle est plus beau/belle que toi). Deuxièmement, si on se décentre un petit peu, et si la personne comparée entendait ce que vous êtes en train de dire ? Alors oui on prend toutes les précautions nécessaires, on ne cri pas ça sur tous les toits. Mais juste, et si. Comment se sentirait-elle ?

Se comparer aux autres est humain et fait la plupart du temps de manière inconsciente, mais si nous pouvions limiter nos comparaisons conscientes faites avec les autres, le poids des complexes et le primat du regard des autres diminueraient sûrement…

Pour certaines personnes de mon entourage, il leur est impossible de se dire qu’ils/elles sont beaux/belles. J’ai beaucoup de peine pour eux et je ne peux m’empêcher de leur faire immédiatement une montagne de compliment parce que j’aimerais qu’ils puissent se voir comme moi je les vois.

Si à la lecture de cet article j’en ai choqué certains, c’est tant mieux. Tant mieux car cela veut dire que mon questionnement vous a fait réagir, et peut être vous permettra de bouleverser votre manière de vous percevoir. Je ne me décrierais pas comme bien-pensante loin loin, très loin de là, mais c’est un sujet qui m’a profondément touchée.

Pour moi la beauté passe par la confiance en soi, et seul vous peuvent être acteur de ce facteur. Prenez confiance en vous. Vous êtes beaux et belles. Et si personne ne vous l’a jamais dit, moi je vous le dis, qu’on se connaisse ou pas. Je le pense. Vous êtes beaux. Vous êtes belles. Prenez le temps de vous le dire, c’est important. Aimez-vous, car personne ne le fera à votre place.

« Une révolution dans nos façons de vivre ne peut commencer qu’à l’intérieur de nous-même » Stanley Cavell

* Je vous conseille également de lire le livre de Jacques Salomé « Le courage d’être soi » qui est vraiment incroyable. C’est un psychosociologue qui décrit son livre comme une charte du mieux-être avec soi-même et les autres. Encore merci à la famille de Mimi la souris (ça reste anonyme enfin plus ou moins ahaha) qui m’ont offert ce livre merveilleux.

** Merci à ma soeur Ambre pour ces sublimes photos.

Prenez soin de vous.

4 thoughts on “Vous êtes beaux et belles

  1. C’est un superbe article et j’aimerai en voir de plus en plus sur ton joli blog ! Une belle réflexion sur la beauté qui est un sujet si subjectif… Tu écris vraiment bien, alors ose en écrire de plus en plus dans ce genre, tu en aideras plus d’une/un !
    Bisous jolie Jade :*
    A très vite 🙂

    1. Merci beaucoup de ce commentaire qui fait vraiment plaisir.
      C’est vrai qu’il n’est pas toujours évident de parler de sujet aussi sensible que celui-ci pour ne pas avoir des paroles trop brutes pouvant en blesser certains. Merci de cet encouragement j’en écrierais plus je pense dans les mois à venir.
      Belle semaine à toi <3

  2. J’ai dévoré ton article. Je tiens à te féliciter par e qu’il est vraiment recherché et surtout, parce qu’il aidé à prendre conscience. Ça ne fait que quelques mois que je m’intéresse à cette thématique de l’acceptation de soi. Avant, Comme toutes les autres filles je me trouvais mille et uns défauts. Sauf que ça pourri la vie, rien de plus ! Merci d’être une porte parole aussi douée ! ❤

    Léa-Marie de http://www.mysweetcactus.com

    1. Tout d’abord merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire mon article. Je suis touchée de savoir que j’ai pu réveiller quelque chose et surtout une prise de conscience. Il est évident que c’est un sujet délicat car malgré les efforts de certains, l’acceptation de soi demande beaucoup de temps et un travail sur soi énorme. Je souhaite d’ailleurs pleins de courage à ceux et celles qui font la démarche d’apprendre à s’aimer tel qu’ils sont. Merci de tous ces compliments.
      A très vite <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.